Streaming adapté à l’audience — 2ème partie : CDN à la demande

Accueil / Blog / Streaming adapté à l’audience — 2ème partie : CDN à la demande

CDN On Demand

Alors que l’été 2022 a été le plus chaud jamais enregistré, il pourrait s’avérer le plus frais du reste de notre vie. Bienvenue dans le monde du réchauffement climatique. Que peut faire l’industrie du streaming pour limiter son impact et garder le réchauffement climatique sous contrôle ?

Dans la première partie de notre série de blogs sur le streaming adapté à l’audience, nous avons vu comment l’encodage peut contribuer à réduire la consommation d’énergie (et donc l’impact environnemental) du streaming. Examinons maintenant le rôle du CDN.

Pour assurer la diffusion fluide de vidéos de haute qualité, la plupart des entreprises fournissant un service de streaming équipent leur CDN d’une capacité maximale. Elles veulent être sûres qu’aux heures de pointe, la qualité sera optimale. Mais bien sûr, les pics d’audience sont rares. Il y a les pics journaliers, et il y a ceux qui se produisent une fois par an ou même une fois tous les quatre ans (comme la coupe du monde), où les pics sont beaucoup plus élevés. Ce sont ces derniers qui dictent les besoins en ressources du CDN. Ainsi, environ 94% du temps, le CDN sera utilisé en sous-capacité — et les ressources seront gaspillées.

Il existe un moyen de contourner ce problème. Dans un CDN élastique, le CDN reçoit des informations sur les nœuds de CDN qui sont sollicités. En outre, le CDN est élastique, c’est-à-dire qu’il est natif du cloud et peut allouer des ressources à différentes fonctions en quelques minutes. Il utilise les informations pour allouer uniquement les ressources nécessaires à la fonction CDN. Par conséquent, si les ressources sur site ne sont pas suffisantes, les ressources en nuage peuvent être utilisées. Le CDN peut s’étendre temporairement pour répondre aux besoins de pointe. Il peut ensuite revenir immédiatement à sa taille précédente. De cette façon, le gaspillage est éliminé. Et le fait d’avoir besoin de moins de serveurs se traduit par un service de streaming plus durable.

Streaming adapté à l’audience : Associer compression et CDN pour une efficacité maximale

Le streaming adapté à l’audience est le résultat d’un encodage adapté à l’audience combiné à un CDN élastique adapté à l’audience. De cette manière, il est possible de réduire les émissions de carbone du streaming vidéo, tout en améliorant simultanément la qualité d’expérience de l’audience. C’est d’ailleurs ce qu’Ateme a déjà réalisé sur une période de trois ans (2018 à 2021) : une réduction de 2/3 de la consommation électrique accompagnée d’une augmentation de la qualité du streaming. Désormais, en tant que seule entreprise à maîtriser l’ensemble de la chaîne de diffusion vidéo — de l’encodage jusqu’au CDN — nous pouvons aller encore plus loin. En créant une boucle de rétroaction entre ce qui se passe dans une partie et ce qui se passe dans l’autre, nous sommes en mesure d’identifier et d’éliminer les gaspillages.

Ainsi, les fournisseurs de services de streaming peuvent atteindre les meilleurs résultats, au moment où ils en ont besoin, offrant à leurs téléspectateurs l’expérience de visionnage la plus transparente et la plus rapide. En outre, l’environnement bénéficie également d’une réduction des émissions et de la consommation d’énergie, et donc d’une diminution des déchets. Tout le monde y gagne.

Nous ne pouvons pas réparer les dommages qui ont déjà été causés. Mais avec un streaming adapté à l’audience, nous pouvons certainement faire quelque chose pour réduire les dommages futurs.

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à contacter les experts d’Ateme à l’adresse suivante : experts@ateme.com.