Parité linéaire pour les chaînes OTT en direct : un premier pas vers une publicité entièrement adressable

Par Ahmed Swidan, Directeur de la télévision personnalisée

L’OTT est puissant. Il a d’abord révolutionné la façon dont on regarde la télévision en offrant aux téléspectateurs le choix en termes de quand et sur quel écran regarder leur contenu préféré. Maintenant, il va encore plus loin en offrant la possibilité de contenus personnalisés, développant ainsi une plus grande fidélité et de nouvelles sources de revenus.

La personnalisation est le Graal d’OTT. Mais un premier pas vers ce Graal consiste à reproduire en OTT ce qui se passe depuis de nombreuses années dans les réseaux IPTV et câblés : la régionalisation des flux en direct, également connue sous le nom de “parité linéaire”.

Le besoin de parité linéaire

Cette parité est obligatoire pour les opérateurs de câble, IPTV et OTT en Amérique du Nord et du Sud. Les organismes gouvernementaux leur demandent de régionaliser les chaînes en direct avant de les diffuser sur leurs différents territoires. Bien que chaque pays ait des règles différentes, généralement les opérateurs doivent remplacer les événements sportifs nationaux par des événements ou des contenus locaux. Et tandis que les diffusions en direct conservent généralement les publicités nationales pour les différentes régions, les espaces publicitaires régionaux (généralement 2 à 4 minutes par heure) sont remplacés par des publicités régionales ciblant les différents territoires que l’opérateur atteint.

Le défi OTT : parité linéaire

Les mélangeurs de Transport Stream (TS) sont un outil traditionnel très courant pour réaliser cette régionalisation pour les flux TS. Mais les opérateurs sont maintenant confrontés à un nouveau défi : comment peuvent-ils régionaliser de manière fiable les flux HLS et DASH pour la distribution OTT ? Voici quelques questions que vous pourriez vous poser si vous souhaitez obtenir pour l’OTT en direct la même régionalisation qui est déjà possible en broadcast :

  1. Existe-t-il un système qui permet la régionalisation des annonces pour les flux HLS et DASH en direct ?
  2. Le même système permet-il l’alternance de contenus, afin que je puisse remplacer les contenus sans avoir à créer des architectures séparées ?
  3. Est-il facile d’ajouter ou de modifier des zones pour les annonces ou les contenus régionalisés ? Dois-je réencoder les signaux pour chaque zone ?
  4. Comment le système gère-t-il les plannings publicitaires provenant de différentes agences de publicité pour différents territoires ?
  5. Le système est-il prêt pour le futur ? Puis-je décider d’étendre mes besoins d’insertion d’annonces à un ciblage entièrement adressable, pour atteindre des foyers spécifiques ?

Relever le défi

Manipulation de fichier manifeste est la réponse parfaite à toutes les questions ci-dessus. La régionalisation des annonces avec manipulation de fichier manifeste est une solution évidente pour la diffusion HLS et DASH, car les segments des espaces publicitaires régionaux sont remplacés dans les manifestes sortants destinés à différents utilisateurs. Le manipulateur reçoit les plannings publicitaires régionaux (généralement au format CCMS) des systèmes de planning publicitaire et les utilise pour décider quelle publicité régionale insérer dans les manifestes sortants destinés aux téléspectateurs dans différents territoires.

Parfois, les plannings sont disponibles dans différents formats. Dans ce cas, un traducteur doit être utilisé pour harmoniser la structure de la planification avant de les pousser vers le manipulateur de fichier manifeste.

Manipulation de Manifeste VS Mélangeur de TS

L’architecture de manipulation de fichier manifeste est beaucoup plus efficace que celle des mélangeurs de TS traditionnels matériels. Il ne nécessite pas de ré-encodage des services pour ajouter des zones régionales. Les mélangeurs matériels sont également connus pour des synchronisations inexactes dues aux dérives de l’horloge interne. Et la manipulation de manifeste consomme moins d’énergie et nécessite moins d’espace de rack, ce qui en fait un choix plus respectueux de l’environnement en réduisant l’impact du streaming vidéo sur notre planète.

Le même flux de travail de manipulation de manifeste peut être utilisé pour l’alternance de contenu. Un système d’informations sur les opportunités de placement (POIS – Placement Opportunity Information System) pourrait être ajouté à côté du manipulateur de manifeste pour indiquer les restrictions régionales – à savoir quel contenu doit être remplacé par quoi et pour quelles régions. Ces restrictions sont ensuite communiquées au manipulateur via le protocole VAST afin de prendre les bonnes décisions d’alternance de contenu pour chaque session.

En se préparant pour la parité linéaire, les opérateurs doivent également tenir compte des exigences futures pour atteindre une publicité entièrement adressable (qui cible des foyers). Ce but est essentiel car il peut augmenter les flux de revenus publicitaires de l’opérateur. En effet, la manipulation de manifeste a été inventée pour les annonces individuelles / ménagères / adressables. La principale différence entre la parité linéaire et le manipulateur de manifeste et les publicités entièrement adressables est que les décisions publicitaires sont individuelles plutôt que régionales.

La mise en œuvre de la parité linéaire avec manipulation manifeste est une stratégie judicieuse, un choix écologique et un investissement pour le futur.

Le schéma ci-dessous illustre l’architecture de référence de parité linéaire d’ATEME :

Parité linéaire pour les chaînes OTT en direct

Découvrez les composants utilisés et le flux de travail.